Le réseau des zones et espèces protégées

  • La pression sur les habitats et espèces est immense. Le réseau de zones et espèces protégées aide à conserver voire restaurer les habitats naturels et les espèces menacées. Pour chaque zone et espèce des objectifs de conservation sont définis et des évaluations régulières prévues.

  • Il faut distinguer entre zones d’intérêt communautaire (zones Natura 2000), zones nationales et zones communales. Tandis que les zones communautaires n’imposent pas de servitudes, mais seulement une obligation de résultat, les zones nationales peuvent être grevées de servitudes.


Les zones Natura 2000

  • Natura 2000 est un réseau communautaire de zones de protection de la nature créé en vertu de la directive «Habitats» de 1992. Ce réseau inclut également des zones désignées en vertu de la directive «Oiseaux» de 1979 et vise à assurer la survie à long terme des espèces et des habitats les plus précieux et les plus menacés en Europe.

  • Natura 2000 joue un rôle clé dans la protection de la biodiversité de l'UE, conformément à la décision d'enrayer la diminution de la biodiversité d'ici à 2010. Cette décision a été prise lors de la réunion du Conseil européen à Göteborg en juin 2001.

  • La directive «Habitats» identifie environ 200 types d'habitats et 700 espèces végétales et animales d'importance communautaire. La conservation à long terme de ces espèces ne peut pas être assurée en protégeant des poches naturelles isolées, quelle qu'en soit la valeur individuelle. En établissant un canevas de sites à travers l'aire de répartition complète de ces habitats et espèces, Natura 2000 se veut un réseau dynamique et vivant garant de leur conservation. D'autres dispositions ayant comme objectif la protection des espèces complètent ces mesures de conservation des sites.

  • Au Luxembourg, le réseau Natura 2000 recouvre actuellement 27,13% de la surface du pays et s’étend sur 70171 ha. Le réseau Natura 2000 comprend 48 zones spéciales de conservation (41588 ha) et 12 zones de protection spéciale (41893 ha) qui se superposent à certains endroits.

  • Les directives Natura 2000 n’imposent pas de méthode particulière à employer pour le type de gestion à assurer afin de garantir un état de conservation favorable des habitats et espèces. Le Luxembourg a opté pour une approche mixte :
    • approche proactive et contractuelle, dédommageant la gestion extensive sur base de certains instruments financiers nationaux ou de cofinancement,
    • plans de gestion proposant/désignant des mesures de conservation et des travaux de restauration,
    • achat de terrains à haute valeur écologique (souvent dans le cadre de différents projets),
    • classement de certaines zones ou parties de zones, réglementant l’exploitation des terres, sous forme de réserve naturelle.

Dernière mise à jour