Observatoire de l'environnement naturel

Le développement d'une politique de protection de la nature efficace doit être basé sur des données scientifiques fiables dont l'interprétation permettra d’évaluer les mesures et projets mises en œuvre et d’orienter les stratégies futures à développer.

La loi du 19 janvier 2004 concernant la protection de la nature et des ressources naturelles, dans plusieurs de ses articles, demande un renforcement substantiel de la démarche scientifique, notamment en ce qui concerne le réseau de zones protégées d'intérêt communautaire, dénommé réseau Natura 2000.

En date du 4 décembre 2003, la Chambre des Députés adopta une motion invitant le Gouvernement à élaborer un projet de loi prévoyant l'association des communes à la mise en œuvre des objectifs de la loi du 19 janvier 2004 ainsi que le renforcement et l'amélioration du travail scientifique en matière de protection de la nature.
L'audit concernant la protection de l'environnement naturel réalisé par les bureaux d'études BASLER et ERSA a démontré l'absence d'une base scientifique solide en matière de protection de la nature.
En particulier, les obligations de suivi scie

tifique pour la mise en œuvre du réseau européen Natura 2000, notamment la description, tous les 6 ans, de l'état de conservation des 31 habitats et 19 espèces à protéger au Luxembourg ainsi que les 75 espèces d'oiseaux, nécessitent un renforcement et l'amélioration du travail scientifique tout comme une meilleure coordination avec tous les acteurs concernés.

Ces constatations et réflexions ont mené au vote de la loi du 3 août 2005 concernant le partenariat en matière de protection de l’environnement et la mise en place de l’observatoire de l’environnement naturel, composé de représentants du Ministère de l'Environnement et de l'Administration des Eaux et Forêts, du Musée national d'histoire naturelle, des communes et syndicats communaux ainsi que des associations agissant dans le domaine de la protection de la nature et de l'environnement. Par ailleurs, trois scientifiques spécialisés dans le domaine de sauvegarde de la diversité biologique font partie de l’observatoire.

Missions de l'observatoire

Le rôle de l’observatoire est d’aider le Ministre de l’environnement et ses partenaires, notamment les communes et les syndicats communaux, à définir les orientations et le contenu de la politique en matière de protection de la nature et d’évaluer l’état de conservation du milieu naturel au Luxembourg.
L’observatoire est également responsable du suivi du Plan national concernant la protection de la nature élaboré en vertu des articles 51 et 52 de la loi du 19 janvier concernant la protection de la nature.

Les principales missions de l’Observatoire, définies par la loi du 3 août 2005 sont:

  • constater l'état de conservation de la diversité biologique;
  • de proposer des recherches et études en matière d'environnement naturel;
  • de proposer un programme d'actions concrètes à réaliser par l'Etat et les syndicats ;
  • d'évaluer les mesures réalisées par l'Etat et les syndicats;
  • de rédiger tous les deux ans un rapport circonstancié sur la politique en matière d'environnement naturel et sur la mise en ouvre de cette politique au niveau étatique et communal;
  • de suivre la mise en œuvre du plan national concernant la protection de la nature;
  • de saisir le Ministre des projets, actions ou mesures susceptibles de promouvoir la protection de l'environnement naturel .

Composition de l'observatoire

La loi du 3 août 2005, définit la composition de l’observatoire :

  • deux représentants du Département de l'environnement;
  • deux représentants de l'Administration de la nature et des forêts;
  • deux représentants du Musée National d'Histoire Naturelle;
  • un représentant de l'Administration de la gestion de l'eau;
  • un représentant de l'Université du Luxembourg;
  • un représentant des syndicats communaux;
  • trois représentants appartenant aux organisations non gouvernementales compétentes en matière de protection de la nature;
  • trois scientifiques spécialisés dans le domaine de la sauvegarde de la diversité biologique.

Les membres de l’observatoire sont nommés par arrêté ministériel :

  • Monsieur Gérard ANZIA - Syndicats communaux
  • Monsieur Mikis BASTIAN - natur&ëmwelt - Centrale ornithologique
  • Monsieur Gilles BIVER - Ministère du développement durable et des infrastructures
  • Madame Nora ELVINGER - Ministère du développement durable et des infrastructures
  • Monsieur Claude FELTEN - Expert ; Ingénieur-agronome auprès du Lycée technique agricole
  • Monsieur Alain FRANTZ - Musée national d’histoire naturelle
  • Monsieur Joachim HANSEN - Université du Luxembourg
  • Monsieur Thierry HELMINGER - Musée national d’histoire naturelle
  • Monsieur Lucien HOFFMANN - Expert ; Centre de recherche public - Gabriel Lippmann
  • Monsieur Jean-Paul LICKES - Administration de la gestion de l’eau
  • Monsieur Claude ORIGER - Ministère du développement durable et des infrastructures
  • Monsieur Jacques PIR - Mouvement écologique
  • Monsieur Laurent SCHLEY - Expert; Administration de la nature et des forêts
  • Monsieur Gilles WEBER - natur&ëmwelt
  • Monsieur Frank WOLFF - Administration de la nature et des forêts
  • Monsieur Frank WOLTER - Administration de la nature et des forêts

Membres suppléants:

  • Madame Doris BAUER - natur&ëmwelt
  • Madame Edmée ENGEL - usée national d’histoire naturelle
  • Monsieur Jan HERR - Administration de la nature et des forêts
  • Monsieur Jean-Claude KIRPACH - Administration de la nature et des forêts
  • Madame Elisabeth KIRSCH - natur&ëmwelt
  • Monsieur Jim MEISCH - Musée national d’histoire naturelle
  • Monsieur Claude ORIGER - Ministère du développement durable et des infrastructures
  • Monsieur Philippe PETERS - Ministère du développement durable et des infrastructures
  • Madame Anne-Marie RECKINGER - Administration de la gestion de l’eau
  • Monsieur Roger SCHAULS - Mouvement écologique
  • Madame Tonie VAN DAM - Université du Luxembourg
  • Monsieur Nicolas WELSCH - Syndicats communaux

 

Monsieur Gérard ANZIA exerce les fonctions de président de l’observatoire de l’environnement naturel.

Madame Nora ELVINGER exerce les fonctions de secrétaire.

Dernière mise à jour