Lutte contre la processionnaire du chêne

Les dernières années, le changement climatique favorise la présence de la processionnaire du chêne à plusieurs endroits au Luxembourg. Ce papillon thermophile colonise principalement les chênes : les chênaies claires, les lisières, les allées et les arbres solitaires. Si les processionnaires du chêne peuvent endommager les arbres en rongeant complètement le feuillage, les risques de santé pour l’homme et les animaux ne peuvent être négligés.

Afin de protéger la santé humaine, il est donc nécessaire de lutter efficacement contre la processionnaire du chêne dans les milieux urbains ou fréquemment occupés par l’homme.

Des moyens non-chimiques de lutte contre la processionnaire du chêne existent. La plupart des agents chimiques ne fonctionnent pas de manière très sélective, et agissent, à part sur les espèces cibles, aussi sur d’autres espèces. Les conséquences pour l'écosystème peuvent donc être considérables.

Eichenprozessionsspinner

 

Lutte chimique  

L’Administration de l’environnement souhaite préciser les points suivants :

  • La lutte chimique contre la processionnaire du chêne dans le but de protéger la santé humaine et les animaux repose sur l’utilisation de produits biocides. Cette lutte devra être ef­fectuée par des professionnels qui ont une connaissance adéquate des techniques de lutte et qui ont à leur disposition les équipements de protection nécessaires.
  • Seuls les produits biocides qui disposent d’une autorisation de mise sur le marché valable au Luxembourg pour un usage contre la processionnaire du chêne peuvent être utilisés dans cette lutte.
  • Ceci s’applique également en cas de fournitures de services transfrontaliers.

Actuellement, un seul produit biocide destiné à la lutte contre la processionnaire du chêne est autorisé au Luxembourg.

Il s’agit du produit biocide « Foray ES » à base de la substance active biocide « Bacillus thuringiensis subsp. kurstaki, strain ABTS-351 ». Le résumé des caractéristiques du produit, ainsi que les conditions et restrictions d’utilisation, sont disponibles sous le lien suivant : https://echa.europa.eu/nl/information-on-chemicals/biocidal-products/-/disbp/factsheet/DE-0019934-0000/authorisationid.

  • Lors de l'utilisation de produits biocides, les conditions fixées dans l'autorisation et indiquées sur l'étiquette doivent être respectées.
  • L'utilisation de produits biocides à des fins de protection de végétaux est illégale. Vice-versa, un usage de produits phytopharmaceutiques (« Planzenschutzmëttel ») détourné de leur première destination dans la lutte contre la processionnaire du chêne est également illégale.

Hormis les conditions d’utilisation fixées dans l’autorisation (p.ex. produit réservé à l’utilisateur professionnel ; application curative 1 fois par an sur un même emplacement) l’application de ce produit doit également respecter l’interdiction d’utilisation de pesticides dans toutes les zones protégées déterminées en vertu des lois en matière de la protection de la nature (contacter l’Administration de la nature et des forêts) et de l’eau (contacter l’Administration de la gestion de l’eau).

 

(Futur) plan d’ action

Un groupe de travail sous l’égide de la Direction de la Santé du ministère de la Santé élabore un plan d’action relatif à la processionnaire du chêne. A part des recommandations d’action, ce plan d’action contiendra des informations sur la processionnaire du chêne, les réglementations horizontales à considérer, définit une hiérarchie des moyens de lutte, et formule des recommandations pour l’organisation et la communication avec des instances décisionnelles.

Dernière mise à jour