Forêts & services écologiques

De Bësch ass eise gréisste Reservoir vu Biodiversitéit. En erfëllt eng ganz Rei ekologesch Funktiounen, déi en héije Wert hun.

HAAS Pierre © Dezember 2016

Nos forêts sont nécessaires pour notre survie : Elles maintiennent toute la vie terrestre, aident à stabiliser notre climat, à rendre l’air que nous respirons plus propre, nous fournissent de l'énergie et des matériaux naturels et durables.

Ainsi, les forêts

  • sont un grand réservoir de carbone et des filtres à air géants ;
  • protègent les sols qui filtrent notre eau potable, luttent contre l'érosion et régulent le débit des eaux courantes ;
  • sont le plus grand réservoir de biodiversité du pays et produisent des services écosystémiques, hors fourniture de bois, d'une valeur estimée au bas mot à 30 millions d’euros par année ;
  • offrent des emplois en zones rurales ;
  • produisent un matériau renouvelable grâce à l’énergie solaire.

Actuellement la forêt couvre environ 88.000 ha, soit plus d'un tiers du territoire du Grand-Duché. Les feuillus occupent 64% de cette surface, les résineux 36%. Avec 55% de la surface forestière totale l'Ösling est plus boisé que le Gutland.

Les types de forêts naturelles colonisant le territoire du Grand-Duché sont principalement la hêtraie sur les sols meubles ainsi que la chênaie et la hêtraie-chênaie sur les sols lourds.

44,8 % des forêts luxembourgeoises, à savoir les forêts communales (32,8%), les forêts appartenant à l’Etat (10,7%) et aux établissements publics (1,3%), soit environ 40.000 ha de forêts sont gérés par l’Etat. Les forêts privées représentent 55,2% des forêts luxembourgeoises.

L’analyse des âges des peuplements fait apparaître un déficit chronique de jeunes peuplements, et ce particulièrement pour le hêtre et les chênes indigènes. De nombreux peuplements sont en effet vieillissants avec des volumes croissants de bois sur pied et une quantité importante de gros arbres et de bois mort de fortes dimensions qui sont favorables à la biodiversité.

Plus de 85% des forêts se situent à moins de 1 500 mètres d’une agglomération, ce qui favorise la vocation de récréation des forêts avoisinantes. 26% des forêts comportent un chemin aménagé.

 

Etat des lieux des forêts

Nos forêts souffrent des impacts liés aux activités humaines (pollution de l’air, changement climatique, …) : leur état de santé s’est constamment détérioré les 30 dernières années, touchant toutes les essences forestières. L'état de la santé des forêts est suivi en permanence et des inventaires phytosanitaires établis régulièrement.

Nos forêts sont souvent fractionnées par des voies de communication et l'urbanisation. Par conséquent les propriétés forestières sont souvent éparpillées, ce qui les rend plus fragiles.

La forêt luxembourgeoise est en général trop âgée : 9.500 ha de hêtraies ont dépassé l’âge optimal de récolte. D'où résulte une augmentation considérable des risques phytosanitaires. Par contre, ces forêts âgées présentent une grande valeur écologique et une biodiversité particulière liée aux bois sénescents et bois morts.

La forêt luxembourgeoise est sous-exploitée.

 

Mesures dans le domaine de la forêt

Les forêts luxembourgeoises doivent être gérées de façon durable pour qu’elles puissent assurer leurs fonctions et fournir les services écosystémiques pour le bien-être de la population. Cette nécessité de gestion durable des forêts est renforcée par le changement climatique qui exige des forêts résilientes et se reflète dans un code forestier.

Afin d’atteindre l’objectif d’une gestion durable des forêts, le gouvernement a mis en place des mesures pour la préservation de la biodiversité en forêt et un système d'aides financières qui promeut l'amélioration et le renforcement des écosystèmes forestiers.

Le gouvernement aspire aussi à une meilleure valorisation locale et régionale du bois en vue de l’établissement d’un cluster bois au Luxembourg.

Dernière mise à jour