Encres de tatouage - nouvelles dispositions 2022

Les risques pour la santé liés à l’utilisation d’aiguilles sales pour injecter les encres font l’objet d’une attention particulière depuis longtemps. Désormais, les préoccupations liées aux produits chimiques ont également été analysées et leurs risques ont été réglementés au niveau de l’UE.

Pour protéger les citoyens européens, des milliers de produits chimiques dangereux présents dans les encres de tatouage et le maquillage permanent seront soumis à des restrictions dans l’UE en vertu du règlement REACH à partir de janvier 2022.

Cette restriction concerne, par exemple, les substances chimiques qui provoquent des cancers ou des mutations génétiques, les substances chimiques toxiques pour la reproduction ainsi que les sensibilisants et irritants cutanés. L’objectif n’est pas d’interdire le tatouage mais de rendre plus sûres les couleurs utilisées dans les tatouages et le maquillage permanent. L’Administration de l’environnement sera en charge d’effectuer des contrôles sur le territoire luxembourgeois.

Substances chimiques contenues dans les encres

Les encres de tatouage et le maquillage permanent sont un mélange de plusieurs produits chimiques. Ceux-ci peuvent contenir des substances dangereuses qui provoquent des allergies cutanées et d’autres effets plus graves sur la santé, comme des mutations génétiques et des cancers.

Les pigments d’encre peuvent également migrer de la peau vers différents organes, tels que les ganglions lymphatiques et le foie. Parfois, les tatouages sont enlevés à l’aide d’un laser qui décompose les pigments et autres substances en plus petites particules. Si celles-ci comprennent des produits chimiques nocifs, le processus d’enlèvement les libère pour qu’ils circulent dans l’organisme.

Étant donné que les produits chimiques utilisés dans les encres de tatouage et le maquillage permanent peuvent rester dans l’organisme toute la vie, il existe également un risque d’exposition à long terme aux ingrédients potentiellement dangereux.

Process of making tattoo close-up
©nagaets - stock.adobe.com

Plus de détails sur les restrictions

L’utilisation de plus de 4 000 substances chimiques dangereuses dans les encres de tatouage et le maquillage permanent sera limitée. La restriction introduit des limites de concentration maximale pour des substances individuelles ou des groupes de substances utilisées dans les encres de tatouage ou le maquillage permanent. Ces produits chimiques sont, par exemple, certains colorants azoïques, les amines aromatiques cancérogènes, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), les métaux et le méthanol.

Les nouvelles règles s’appliquent dans l’UE/EEE à compter du 4 janvier 2022, et, concernant le Pigment Blue 15:3 et le Pigment Green 7 – pour lesquels la Commission et les États membres de l’UE ont convenu d’une transition de 24 mois – à compter du 4 janvier 2023.

La restriction exige également que les mélanges destinés au tatouage et au maquillage permanent mentionnent cette utilisation sur leur étiquette. L’étiquette doit également comporter une liste d’ingrédients et des déclarations de sécurité pertinentes.

Une session d’information sera organisée prochainement par le Helpdesk REACH, en collaboration avec la fédération des artisans pour les métiers concernés au Luxembourg. Plus d'informations sur www.reach.lu.

Texte repris majoritairement de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) : https://echa.europa.eu/hot-topics/tattoo-inks

Dernière mise à jour