Mesures pour la préservation de la biodiversité

Dans un souci de préservation de la biodiversité, des mesures ont été mises en place pour maintenir des arbres individuels, des groupes d’arbres ou des forêts entières présentant un intérêt biologique particulier.

Les réserves forestières intégrales (RFI)

sont des sites forestiers exclus de l'exploitation forestière usuelle, en vue de les maintenir dans un état naturel. Le but du Gouvernement est de classer 5% des forêts publiques en tant que réserves forestières intégrales. Les objectifs poursuivis par cette démarche sont les suivants:

  • permettre l'évolution d'écosystèmes forestiers laissés à l'état naturel et le développement de la diversité biologique ;
  • constituer des sites d'observation et de démonstration pour la recherche sylvicole et le monitoring de l'environnement naturel ;
  • constituer des réserves génétiques en forêt ;
  • promouvoir les valeurs récréative et éducative de ce type de zone protégée.

Les arbres bio et le bois mort

sont des éléments vitaux pour beaucoup d’espèces. Certaines espèces utilisent les arbres pour la nidification. D’autres se nourrissent du bois en décomposition. Afin de préserver les espèces peu mobiles, il est important de maintenir un réseau d’arbres bio et de laisser du bois mort en forêt, au lieu d’exploiter la totalité de la forêt.

Les îlots de vieillissement

sont des groupes d’arbres sélectionnés. Ils ont pour destinée de devenir un groupe d’arbres bio. Ainsi, la faune et la flore auront un espace protégé au sein de la forêt où ils pourront se développer.

Les îlots de vieillissement sont définis lors de la planification forestière décennale.

La cartographie des biotopes forestiers

a été établie dans le but de pouvoir identifier géographiquement les zones forestières protégées qui doivent être préservées dans un bon état de conservation. Ainsi, on pourra localiser sur une carte les biotopes tels que par exemple : mardelles, sources, lisières forestières, mais aussi hêtraies, chênaies-charmaies ou forêts alluviales.

Les arbres remarquables

sont des arbres qui font partie du patrimoine national. Ces arbres sont classés sur base de critères tels que la taille, l’âge et l’apparence.

Un plan d’action espèces rares et habitat protégé

est établi pour les espèces menacées ou dont la préservation est particulièrement intéressante. Les espèces et habitats pour lesquels des plans d’action devront être élaborés    

  • ne sont pas protégés de manière satisfaisante par les mesures de protection zonales ;
  • ont une répartition géographique assez large, malgré une densité faible, caractéristique d’une dynamique des populations dites de métapopulations, nécessitant une gestion concertée à grande échelle ;
  • sont de préférence des espèces ou habitats-clé dont la conservation et les mesures de conservation sont bénéfiques à la conservation d’autres espèces prioritaires. 

Un plan d’action peut également être élaboré pour les espèces exotiques envahissantes, menaçant les espèces, habitats et écosystèmes indigènes ou dangereuses pour la santé publique.

Dernière mise à jour