Comportement général à adopter en cas de pic ozone

Comment est-ce que l’ozone se forme ?

L’ozone troposphérique se forme durant la période estivale. Le polluant se forme à partir de précurseurs naturels ou anthropiques rejetés principalement par les industries et le transport lors de combustions, ceci en combinaison avec un rayonnement solaire ultraviolet intense et des températures élevées. C'est pour cette raison que cette pollution dite « photochimique » se produit essentiellement de mai à septembre lorsque les conditions météorologiques sont réunies.

Quels sont les effets possibles sur la santé en générale?

Le dépassement du seuil européen d’information (180 µg/m3 en moyenne horaire) signifie qu’il existe un risque élevé pour la santé humaine des groupes particulièrement sensibles de la population. Ceci concerne notamment les personnes âgées, les enfants et les patients souffrant de troubles respiratoires et cardiaques.

Le dépassement du seuil européen d’alerte (240 µg/m3 en moyenne horaire et pendant 3 heures consécutives) signifie qu’il existe un risque élevé pour la santé humaine en général.

Les symptômes, variables d'une personne à l'autre selon sa sensibilité individuelle, peuvent être les suivants:

  • irritation des yeux et de la gorge;
  • diminution de la fonction respiratoire;
  • augmentation des infections respiratoires;
  • maux de tête;
  • augmentation de la fréquence de crises d'asthme;
  • diminution des performances sportives.

Que faire en cas de pic d’ozone ?

Recommandations générales

Il est recommandé aux personnes sensibles de ne pas faire d’effort physique intense à l’extérieur, notamment entre 12 et 24 heures. Dans ce contexte, il est à remarquer qu’à l’intérieur des bâtiments, les concentrations en ozone sont généralement réduites de moitié.

En plus, il est recommandé à chacun de s’abstenir de tout effort physique soutenu (par exemple jogging) durant cette période.

Notons qu’il s’agit de conseils généraux. En cas de soucis ou de questions sanitaires plus détaillées contactez s’il vous plaît votre médecin ou un professionnel de la santé.

Comme le trafic routier et l'utilisation de solvants organiques font partie des sources les plus importantes de gaz polluants précurseurs (à savoir les oxydes d'azote [NOx] et les composés organiques volatils), conduisant à la formation excessive d'ozone, la vitesse des véhicules automobiles sera réduite à 90 km/h sur les autoroutes (selon art. 150bis du Code de la Route) à partir de 160 µg/ m3.

Il est recommandé d’éviter l’usage de voitures et de recourir autant que possible à l’usage des transports publics. L’usage de peintures ou d’autres produits contenant des solvants organiques est de ce fait aussi déconseillé.

Inscrivez-vous pour recevoir les bulletins et communiqués par E-Mail ou SMS !

L’Administration de l’environnement met à disposition du public un service d’abonnement qui permet aux inscrits de recevoir les bulletins de la qualité de l’air ambiant ainsi que les communiqués envoyés en cas de dépassement du seuil européen d’information (180 µg/m3) ou d’alerte (240 µg/m3) en cas de pic d’ozone.

Dernière mise à jour