Inventaire des déchets de construction

Les déchets issus de la construction et de la démolition représentent entre 25 et 30 % du volume total des déchets survenant dans l’Union européenne et constituent ainsi le flux de déchets le plus important… Nous retrouvons cette même situation au Luxembourg où des efforts sont entrepris pour exploiter au mieux le potentiel des matériaux provenant de la construction et de la démolition.

La législation luxembourgeoise exige que la prévention, la réutilisation et le recyclage des déchets issus de la construction et de la démolition soient promus conformément à la hiérarchie des déchets. Un tri et une collecte, aussi soigneux que possible, des différentes catégories de déchets doivent être obtenus sur le chantier, afin de réaliser une valorisation de haute qualité. Si ce tri ne peut être effectué sur le chantier, il doit être réalisé après la collecte des déchets mixtes.

Inventaire des déchets de construction

La législation prévoit également qu’un inventaire des matériaux de construction doit être établi lors du démantèlement d’un bâtiment et présenté à l’Administration de l’Environnement (AEV) sur simple demande. Cet inventaire constitue un instrument de planification précieux pour la gestion des ressources, à condition que les informations soient actualisées pendant le démantèlement. Ainsi l’objectif principal est de promouvoir la collecte séparée des matériaux de construction et leur utilisation efficace en tant que  ressources au Luxembourg.

Le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST), en collaboration avec l’AEV, a élaboré un modèle pour l’inventaire des matériaux ainsi qu’un guide associé pour aider les acteurs concernés par la planification, l'exécution et la documentation des travaux de démantèlement à élaborer un inventaire des matériaux et types de déchets présents, afin de pouvoir satisfaire, de manière aussi efficace que possible, leurs obligations légales.

Ce modèle d’inventaire a été conçu dans l’optique d’aider les maîtres d’ouvrages d’un projet - qui en tant que donneurs d’ordre des travaux de démantèlement – assument l’entière responsabilité pour la planification et l’établissement d’un tel inventaire. Dans la pratique cependant les maitres d’ouvrages étaient jusqu’à présent confrontées à un certain manque

  • d’informations sur les fractions à répertorier dans l'inventaire et
  • de recommandations concrètes pour une démarche systématique
  • d’expérience dans une telle démarche de planification et d’exécution d’un chantier  

Dans cette optique il a été décidé de développer ces outils d’inventaire et de guide pour clarifier et faciliter la conformité avec la réglementation en vigueur et d’atteindre les objectifs de la révision de la directive sur les déchets publiée en 2018 (Directive (UE) 2018/851 du Parlement européen et du Conseil du 30 mai 2018 modifiant la directive 2008/98/CE relative aux déchets).

Avantages d’un invenatire des matériaux 

  • Avantages monétaires:
    • Possibilité de réutilisation ou de revalorisation des matériaux par un tri optimisé lors de la déconstruction
    • Possibilité prise en compte de la valeur du bâti dans l’élaboration des offres par les entreprises
  • Avantages historiques:
    • les matériaux récupérés p peuvent être réutilisés ainsi cette pratique offre la possibilité de conserver la valeur historique d’un bâtiment
  • Avantages environnementaux:
    • réutilisation des matériaux au lieu de mise en décharge
    • management plus efficace des ressources et déchets
  • Possibilité de définition d’un cadre technique pour les marchés publics
    • Dossier de soumission avec des informations de qualité et complètes permettant aux soumissionnaires de remettre des offres calculées au plus juste
    • Possibilité de comparaison des offres
    • Meilleure planification de la déconstruction et réduction du risque de surprises lors de la démolition
Dernière mise à jour