Les poussières en suspensions (PM)

Les poussières en suspension (PM de l’anglais particulate matter) ou aérosols regroupent toutes les particules liquides ou solides en suspension dans l'air ambiant. En général, ils sont constitués d’un mélange complexe de substances organiques ou minérales de taille et de composition différentes, ce qui dépend notamment de l’origine des émissions.

  • En ce qui concerne les origines naturelles, ce sont les éruptions volcaniques, les embruns marins, l'érosion éolienne naturelle des sols, les activités sismiques et géothermiques, les feux de forêts, de savanes ou de prairies, les vents violents et la remise en suspension de particules déposées qui sont les sources naturelles principales. Ces sources émettent surtout de grosses particules, dont le diamètre aérodynamique est supérieur à 10 μm. Les plus grosses d'entre elles sont même visibles à l'oeil nu. À l'échelle mondiale, les aérosols provenant de ces sources naturelles constituent environ 90 % de la quantité totale de particules présents dans l'atmosphère. Comme le nombre de ces activités naturelles est moins élevé en Europe Centrale, la part d'aérosols provenant de telles sources est beaucoup plus réduite au niveau du Luxembourg.
  • Les origines anthropiques (causés par l’homme) sont essentiellement le trafic routier (surtout les moteurs diesel), le chauffage domestique au mazout et au bois, l'industrie, l'incinération des déchets, les travaux de démolition et de construction et les centrales thermiques. Les particules émises par ces sources ont généralement un diamètre inférieur à 10 μm (PM10) ou inférieur à 2.5 μm (PM2.5) et peuvent être transportées par voie aérienne sur de très grandes distances (plus que 100 km). Les particules les plus petites peuvent même avoir un diamètre qui est inférieur à 0.1 μm (PM0.1).

Valeurs limites

Valeurs limites en PM10 pour la protection de la santé humaine (Directive 2008/50/CE):

  • 50 μg/m3 en moyenne journalière, à ne pas dépasser plus que 35 fois par année civile, à respecter depuis le 1er janvier 2005
  • 40 μg/m3 en moyenne annuelle à respecter depuis le 1er janvier 2005

Valeurs limites en PM2.5 pour la protection de la santé humaine (Directive 2008/50/CE):

L'IEM est une moyenne qui est calculée sur 3 années civiles consécutives et qui est déterminée dans un lieu caractéristique de la pollution de fond urbaine.

  • 25 μg/m3 en moyenne annuelle, à respecter pour le 1er janvier 2015
  • Valeur IEM (Indicateur d'Exposition Moyenne) de 20 μg/m3, à respecter pour le premier janvier 2020
Dernière mise à jour