Réseau télémétrique

Le réseau automatique de contrôle de la qualité de l’air comprend plusieures stations de mesure réparties sur le territoire national. Il permet de déterminer en temps réel la qualité de l'air ambiant.

Ces stations sont situés soit à des endroits caractéristiques, comme p.ex. le long des rues ou en centre-ville, ou dans des zones d'habitations, soit en milieu rural à l'écart des sources locales. Ces dernières mesurent le niveau de pollution de fond et de ce fait un impact potentiel régional ou  national de certains polluants. Ceci concerne notamment l’ozone.

 

Pourquoi mesurer la qualité de l’air en continu?

Un réseau de stations - équipé d’appareils de mesure - enregistre en permanence les concentrations d’un ou plusieurs polluants spécifiques de l’air et suit l’évolution de leurs niveaux. Le respect des valeurs limites est vérifié et, en cas de dépassement, la population en est informée ainsi que des mesures à prendre. De ce fait, les mesures assument en outre une fonction de système d’alerte.

Le réseau télémétrique permet de juger les effets des politiques de prévention de la pollution atmosphérique mises en oeuvre et le cas échéant de les adapter.

Les mesures permettent au Luxembourg de participer aux échanges d'informations et de données en matière d'environnement dans le cadre régional, de l'Union européenne et d'autres accords internationaux (par exemple l’OECD ou l’OMS).

Le fonctionnement du réseau et des stations de mesures

Actuellement le réseau luxembourgeois compte quatre stations urbaines qui mesurent les polluants problématiques. Cette pollution, qui est propre au milieu urbain, est causée notamment par le trafic et les installations de chauffage. Trois stations mesurent la concentration de fond sur tout le pays.

Les facteurs météorologiques influencent beaucoup les mesures. De ce fait, chaque station est équipée d'un mât météorologique et de capteurs pour mesurer les paramètres les plus importants.

Le réseau se compose:

  • du poste central (serveur UNIX de base de données) qui est en liaison avec les stations de mesure via lignes téléphoniques commutées. Il comporte un ordinateur central, des équipements périphériques ainsi que des postes de travail. Ces installations sont situées dans les locaux de l'Administration de l'environnement;
  • des postes de travail (ordinateurs type PC), qui exécutent la consultation et la validation des résultats de mesure, l'exploitation statistique des données, la préparation de relevés (p.ex. communiqué de presse hebdomadaire) et l'échange par messagerie électronique des résultats récents avec les organismes internationaux; et
  • des équipements installés dans les stations de mesure. Chaque poste est entièrement autonome et capable de stocker les informations pour une période d'un peu plus d'une semaine. Un logiciel permet de gérer notamment la collecte des mesures et leur mémorisation, le dialogue avec l'ordinateur central via modem et la transmission des mesures vers le poste central.
Dernière mise à jour