Les oxydes d’azote (NOx)

Sous la dénomination oxydes d'azote (NOx) sont regroupés essentiellement le monoxyde d'azote (NO) et le dioxyde d'azote (NO2), qui se trouvent ensemble dans l'atmosphère (NOx ≡ NO + NO2).

Il y a formation de NOx lors de tout processus de combustion à haute température. Ainsi, les sources principales en NOx sont la production énergétique et industrielle, le transport routier et le chauffage domestique. Lors de ces processus, l'azote (N2) dans l'air s'oxyde sous l'effet des hautes températures pour former du NO. La quantité en NO produite pendant ces réactions dépend de la température et augmente avec celle-ci.

Il y a un équilibre chimique entre l'ozone O3 et les deux gaz NO et NO2. Soit le NO est lentement oxydé en NO2 une fois qu'il entre en contact avec l'air ambiant, soit le NO réagit rapidement avec l'O3 présent dans l'air pour former du NO2. Ainsi, à proximité des sources d'émissions, les concentrations en NOx sont composées d'environ 90 % de NO et 10 % de NO2.  

Des mesures concernant la réduction des émissions en NOsont détaillées dans le programme national de qualité de l'air.

Valeurs limites

Valeurs limites en NO2 pour la protection de la santé humaine d'après la Directive 2008/50/CE:

  • 200 μg/m3 en moyenne horaire, à ne pas dépasser plus de 18 fois pas année civile, à respecter à partir du 1er janvier 2010
  • 40 μg/m3 en moyenne annuelle à respecter à partir du 1er janvier 2010

Valeur limite en NOx pour la protection de la végétation d'après la Directive 2008/50/CE:

  • 30 μg/m3 en moyenne annuelle
Dernière mise à jour